Aller au contenu principal

Prise en charge nutritionnelle

Le cancer en lui-même, les traitements (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie) et leurs effets secondaires peuvent avoir des conséquences sur votre alimentation et plus particulièrement sur votre état nutritionnel, c’est-à-dire le bon équilibre entre ce que vous consommez et ce que vous dépensez

L’état nutritionnel est évalué à chaque étape de votre prise en charge. Une dénutrition peut en effet être présente dès le diagnostic du cancer ou apparaître après un traitement.

Pour pallier la difficulté de s’alimenter, un traitement médical (pose d’une sonde, radiothérapie externe pour diminuer la taille de la tumeur), un support nutritionnel peuvent être mis en place.

Avant le choix de votre traitement, des examens et une consultation particulière seront réalisés pour évaluer l’impact de votre maladie sur votre « état nutritionnel ». C’est ce que l’on appelle le bilan nutritionnel. Au cours de cette consultation, le professionnel vous questionnera sur vos habitudes alimentaires et l’évolution récente de votre poids. Il établira un bilan de vos apports alimentaires en correspondance avec vos besoins.

Un bilan biologique sera réalisé.

Une dénutrition peut avoir des conséquences à court terme avec:

  • Une augmentation des risques de complications post-opératoires  :
    • une diminution des défenses contre les infections qui risquent d’être plus sérieuses et plus longues à guérir ;
    • une cicatrisation perturbée, plus longue, moins solide, avec l’apparition possible d’escarres (plaies de pression) ;
    • une prolongation de l’hospitalisation, un retour à domicile retardé et un risque de ré-hospitalisation.
  • Une augmentation des effets indésirables liés à la chimiothérapie et/ou à la radiothérapie.

Si elle n’est pas prise en charge, la dénutrition peut aussi avoir des conséquences à long terme comme :

  • une fonte des muscles associée à une perte de force et à un risque de chutes ;
  • des difficultés à exercer les activités habituelles de la vie quotidienne ;
  • une fatigue importante et accentuée qui peut altérer la vie de tous les jours ;
  • un visage amaigri, creusé, qui modifie l’image corporelle et crée une gêne dans l’entourage, en risquant de vous isoler de vos proches.

Maintenir un bon état nutritionnel

Des conseils hygiénodiététiques

Quel que soit votre état nutritionnel, vous pouvez bénéficier de conseils hygiéno-diététiques pour une alimentation saine, diversifiée et adaptée. Ces conseils sont le plus souvent prodigués par un diététicien.

Une complémentation orale

Une forme spéciale d’aliments, s’apparentant à un médicament, peut vous être prescrite par le médecin pour une période donnée ; il s’agit des compléments nutritionnels oraux (aliments concentrés enrichis en éléments dont le corps a besoin pour fonctionner).

Une nutrition entérale

https://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Comprendre-la-nutrition-enterale

Lorsque vos apports nutritionnels restent insuffisants malgré une alimentation orale enrichie, l’équipe médicale peut vous proposer de recourir à un autre support nutritionnel par la mise en place d’une sonde. Il s’agit d’une nutrition entérale.

Une nutrition parentérale

Cette nutrition par voie veineuse est utilisée en dernier recours lorsque l’alimentation par voie orale et/ou la nutrition entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée.